Header
Accueil du site > Actualités / News > Séminaires - Thèses > Séminaires externes 2017-2018

Séminaires externes 2017-2018

Les séminaires auront lieu dans l’amphithéâtre du CRPG, en général, le jeudi de 13h30 à 14h30 tous les 15 jours. Contact : Etienne Deloule (deloule@crpg.cnrs-nancy.fr)

Mercredi 16 mai 2018 à 13h30 : Sébastien Carretier (GET Toulouse) A quelle vitesse et comment se dispersent les galets de rivière sur des milliers d’années ?

La propagation d’une population de galets de rivières vers l’aval est un processus fondamental pour comprendre l’évolution des bassins sédimentaires sur les temps géologiques, les risques d’alluvionnement, ou encore l’évolution des fonds de rivières. Des galets "traceurs" ont été suivis sur quelques années, mais ce sont peut-être des durées trop courtes pour prévoir le transport des galets sur des temps "géologiques". Les concentrations en 10Be mesurées dans des galets d’une rivière du nord Chili apportent les premières données, qui analysées à l’aide d’un modèle simple de transport, permettent de documenter la dispersion de galets sur de longues périodes. En parallèle, des modèles d’évolution du paysage montrent un comportement similaire des galets à l’échelle d’un piémont.

Mercredi 30 Mai 2018 à 11h00  : Sylvain Pichat (LGL) Géochimie isotopique : vers un marqueur pronostique du cancer, ce que la bière peut nous apprendre

Le cuivre (Cu) est un micronutriment essentiel aux organismes vivants, mais est toxique à hautes concentrations. Les organismes régulent donc les entrées et sorties de Cu en permanence (homéostase). L’homéostase du Cu est perturbée dans de nombreux cancers. Deux études ont montré que le sérum ou les globules rouges de patients atteints de certains cancers sont enrichis en isotope léger du Cu et ont proposé d’utiliser cet enrichissement comme outil diagnostique. Cependant, la raison de cet enrichissement reste inconnue. Pour étudier les effets d’une dérégulation du transport transmembranaire du Cu sur sa composition isotopique naturelle, nous avons utilisé la levure de bière Saccharomyces cerevisiae comme organisme modèle, à cause de la ressemblance de ses transporteurs de Cu avec ceux de l’Homme, et de la facilité à la manipuler génétiquement. Les résultats permettent d’établir les mécanismes qui génèrent le fractionnement isotopique du Cu et de s’engager sur la voie de son utilisation comme biomarqueur pronostique du cancer.

Jeudi 14 juin 2018 à 13h30 : Steven Goderis (Vrije Universiteit Brussel) Tracing meteoritic contributions to the Earth’s crust through time

Throughout its history, Earth has accreted extraterrestrial material, diverse in nature and size. As meteoritic material often does not survive geological timescales, tracers of extraterrestrial material, such as Ir concentrations or the isotope ratios of Cr and Os, have been implemented to establish variations in the influx of extraterrestrial material, to constrain the distribution and modification of meteoritic material during large-scale impact events, and to determine changes in the nature of the influx with time (e.g., carbonaceous or ordinary chondrites versus achondrites). By comparing different proxies capable of tracing and identifying extraterrestrial contributions, variations in the sources of the flux reaching Earth will be highlighted and the consequences for the Earth discussed, as illustrated by a number of case studies.

Jeudi 21 juin 2018 à 13h30 : Susanne Wampfler (Center for Space and Habitability (CSH) University of Bern) Stable isotope ratios - a promising link between astrochemistry and cosmochemistry

Understanding the formation and evolution of the Solar System is a key goal in both astronomy and cosmochemistry. While astronomical observations inform us about the physical and chemical processes taking place during the formation of stars and their planetary systems, cosmochemistry provides us with direct information about the composition and conditions in the protosolar nebula. However, linking the results from both fields is challenging, because the most pristine Solar System materials are mainly accessible in solid form, either as cometary ices or rocky material in meteorites, whereas astronomical observations primarily probe the gas around protostars and in protoplanetary disks.

Stable isotope ratios of the volatile elements hydrogen, nitrogen, and oxygen are among the most promising tools for linking the processes observed in star-forming regions to the properties of the Solar System. I will explain how we measure isotopic ratios in star-forming regions from (sub-)millimeter observations, and then present our latest results on nitrogen isotope fractionation around protostars. I will conclude with our recent efforts to link these results with isotopic measurements of meteorites and comets.


Les séminaires déjà présentés cette année




publié jeudi 13 septembre 2012