Header
Accueil du site > CRPG > About/Introduction > Plateformes > Pétrologie Expérimentale

Pétrologie Expérimentale

Responsable scientifique : François Faure
Lab manager : Laurent Tissandier

Personnel technique : D. Lequin
Chercheurs impliqués : Gaston Giuliani, Yves Marrocchi, Lyderic France

Les travaux menés au sein de la plateforme sont destinés à mieux comprendre l’histoire et la mise en place des roches magmatiques terrestres et extraterrestres ainsi que les fractionnements isotopiques produits lors de processus de haute énergie (évaporation/condensation, irradiation, ionisation, ...). Pour satisfaire aux exigences de ces études, divers protocoles sont disponibles au sein du laboratoire.

Les fours
-  4 fours verticaux haute température (1650 et 1800°C) à atmosphère contrôlée (mélange de gaz CO, CO2, Ar, N2, He, …) pour études texturales (taille et morphologie des cristaux), comportement des éléments chimiques à haute température (volatilisation, coefficient de partage, …)
-  2 fours à moufle haute température (1650 et 1750°C), et de 15 litres de volume utile ; pour les synthèses de verre et expériences en ampoules de silice scellées

Les platines chauffantes
-  1 platine de type USGS (-196°C à 600°C) : pour études micro-thermométriques des inclusions fluides
-  1 platine de type Linkam (ambiante à 1500°C) avec flux de gaz possible : pour étude de stabilité des phases à l’équilibre et croissance de minéraux
-  1 platine de type Vernadsky (ambiante à 1600°C) avec four en platine et possibilité de flux de gaz et de trempe : pour études des inclusions magmatiques et croissance des minéraux
-  1 platine très haute température type CRPG développée sur place (ambiante à + de 2500°C) avec possibilité de flux de gaz, de trempe et facilement adaptable aux différentes conditions expérimentales (T, fO2) : pour études des inclusions magmatiques, croissance des minéraux, développement des whiskers, …

Intérieur de la platine "CRPG"

Les Nébulotron
-  Les Nébulotron ont été développés sur place afin de mieux comprendre les mécanismes de formation des premiers objets du Système Solaire. Deux types d’expériences sont menés dans ces appareils :
-  évaporation par effet Joule ou laser et condensation afin de préciser les composition et cristallinité des dépôts
-  irradiation par décharge haute fréquence (micro-onde) afin d’étudier la matière carbonée produite (composition, structure, isotopie, …)

Expérience d’irradiation dans le Nébulotron V

Autres protocoles
-  1 four à image (ambiante à 2000°C selon l’absorbance du matériel) pour étudier les processus de cristallisation et d’évaporation/condensation
-  une ligne à vide pour ampoules de silice scellées pour étudier la solubilité des éléments volatils dans les silicates fondus (jusqu’à 1400°C), les relations de phases, …




publié mardi 22 novembre 2011