Header
Accueil du site > Actualités / News > Recrutement > Nouveaux traceurs du cycle du carbone au Cénozoïque

Nouveaux traceurs du cycle du carbone au Cénozoïque

Thèse de doctorat ANR INTOCC (POSTE POURVU)

Mots clefs : Cénozoïque, cycle du carbone, enregistrements marins, modélisation du climat, isotopes radiogéniques, isotopes non-conventionnels

Descriptif du projet : A l’échelle des temps géologiques, les processus géodynamiques contrôlent les concentrations atmosphériques des gaz à effets de serre comme le CO2, qui régulent la température à la surface de la Terre. Cependant, de grandes controverses persistent quant à l’importance relative des principaux processus en jeu : le relargage hydrothermal de carbone mantellique au niveau des rides médio-océaniques, le pompage de CO2 atmosphérique par l’altération des silicates continentaux et/ou l’enfouissement de carbone organique pendant les orogenèses. Cet aspect peut être exploré via l’étude fine des signaux isotopiques enregistrés par les sédiments marins pendant leur formation. Cependant, les deux traceurs isotopiques les plus classiquement utilisés, 87Sr et 187Os, ont récemment montré leurs limites. En parallèle, il ressort clairement que des nouvelles approches, ainsi que le développement de nouveaux traceurs isotopiques, sont nécessaires si l’on veut déterminer l’impact sur le climat de l’altération des diverses lithologies de la croûte continentale.

Le premier objectif du projet INTOCC est de compléter l’évolution passée de l’océan (0-60Ma) , d’améliorer notre connaissance des cycles exogéniques de deux traceurs radiogéniques encore rarement exploités, 186Os et 40Ca, ainsi que celui du δ7Li, particulièrement adapté à l’étude de l’altération des silicates. Les nouveaux enregistrements marins obtenus, associés à ceux du 87Sr et 187Os, déjà connus, seront ensuite incorporés dans un modèle numérique (GEOCLIM), dans le but d’apporter des contraintes nouvelles sur l’évolution géochimique et climatique de la Terre. Le(La) doctorant(e) participera activement à ce projet en acquérant des données isotopiques cruciales sur l’évolution passée des océans. Ses objectifs inclueront 1) une reconstitution de la variation du δ7Li océanique à partir de sédiments non biogéniquement formés 2) une reconstitution fine du rapport 186Os/188Os de l’eau de mer actuelle et de ses paléo-variations à partir de sédiments riches en matière organique. Il/Elle participera à des développements haut de gamme en spectrométrie de masse (TIMS et MC-ICP-MS de dernière génération), en particulier pour déterminer très précisément le rapport isotopique 186Os/188Os de sédiments marins. L’étudiant(e) en doctorat aura également la possibilité de participer aux autres aspects de ce projet ANR INTOCC, en fonction de ses motivations et de ses aptitudes : la modélisation numérique du cycle du carbone, et/ou l’échantillonnage des rivières et sédiments du bassin versant du Ganges-Brahmapoutre.

Directeurs de these : Laurie Reisberg (CRPG/CNRS-UL, Nancy) et Nathalie Vigier (LOV/CNRS-UPMC, Villefranche-sur-Mer)

Collaborateurs : Yves Godderis (GET/CNRS-Univ. Paul Sabatier, Toulouse), Guillaume Caro (CRPG)

Institution hôte : Centre de Recherches Pétrographiques et Géochimiques (CRPG), CNRS-Université de Lorraine, Nancy, France (www.crpg.cnrs-nancy.fr). Une partie du travail de thèse s’effectuera au Laboratoire d’Océanographie de Villefranche-sur-Mer (LOV)

Financement du projet et de la thèse : Agence Nationale de la Recherche (ANR INTOCC)

Eligibilité : Le(La) candidat(e) doit avoir obtenu un diplôme de Master 2 (ou équivalent) en Géochimie ou dans un domaine très proche avant le début de la thèse. Une expérience de manipulation chimique en salle blanche ainsi qu’ en analyses isotopiques sera considéré comme un avantage.

Application : Les personnes intéressées sont invitées à envoyer une lettre de motivation et un CV, ainsi que le nom de deux référents, à Laurie Reisberg : reisberg@crpg.cnrs-nancy.fr

Date limite pour appliquer : 15 mai 2016

Début de la thèse : 1er octobre 2016, ou dès que possible à partir de cette date




publié jeudi 7 avril 2016